image youtube ITW eco industrielle

L’économie circulaire : écologie industrielle

L’Ecologie Industrielle est une démarche consistant à créer un Ecosystème Industriel où les déchets des uns deviennent les ressources des autres. Comment l’acheteur peut-il contribuer à cette démarche ?

Avant tout, il est bon de rappeler la principale expérience d’écologie industrielle mise en œuvre à Kalundborg. Cette ville portuaire fut l’une des toutes premières tentatives d’écologie industrielle, elle est aujourd’hui devenue une référence mondiale. Le concept repose sur la gestion raisonnée des matières premières et des déchets entre industries voisines permettant la création d’un véritable écosystème industriel où chaque entreprise se nourrit des rejets de l’autre.

On peut citer aussi l’entreprise Lafarge qui se sert de déchets en lieu et place d’hydrocarbures traditionnels pour la combustion nécessaire à la fabrication du ciment.

L’acheteur intervient dans l’écologie industrielle principalement sous deux angles :

  • La définition du besoin ;
  • Le sourcing.

En terme de définition du besoin, le rôle de l’acheteur consiste, comme il le fait pour des achats traditionnels, à échanger avec son prescripteur interne et les équipes techniques pour identifier les besoins en matières ou énergies qui pourraient venir d’autres entreprises mais aussi, en aval du process de production, les « déchets » produits qui pourraient bénéficier à d’autres. Le rôle de l’acheteur semble mineur mais c’est sa connaissance de l’écosystème industriel global qui va lui permettre un questionnement pertinent sur les besoins et sur les ressources.

En ce qui concerne le Sourcing, l’acheteur, par sa connaissance du tissu industriel local, va pouvoir identifier les partenaires potentiels. En effet, sa connaissance des process industriels et des besoins des entreprises et/ou collectivités, va lui permettre d’identifier leurs éventuels besoins et/ou leurs éventuels ressources. La démarche est exactement la même quand l’acheteur est à la recherche d’innovation pour son entreprise.

Par ailleurs, dans les phases ultimes de signature d’accords, l’acheteur peut apporter son savoir-faire pour la rédaction et la négociation de contrat.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *